//

Retour sommaire

contes

La Comtesse de Segur

 

 

 

Les Nouveaux Contes de Fées, publiés en 1857 et illustrés de 46 vignettes par Gustave Doré (qui hélas n'ilustra pas d'autres oeuvres de la Comtesse) racontent des histoires bien différentes de celles que la Comtesse de Ségur publiera plus tard.

Elle avait inventé ces histoires pour faire plaisir à ses petites-filles Camille et Madeleine de Malaret à qui l'ouvrage est dédicacé.

Quand les enfants durent quitter la France pour suivre leur mère et leur père, diplomate nommé à Londres, la grand'mère fut désespérée, et promit aux enfants de coucher ces contes par écrit à leur intention.

 

Ce qui fut fait. Elle envoya le manuscrit à Londres et il revint quelques jours plus tard avec un mot de sa fille Nathalie disant que ce livre avait tellement amusé les enfants que ce serait dommage que d'autres enfants n'en profitent pas.

Le manuscrit posé sur une table aux Nouettes attira le regard de Louis Veuillot (un publiciste, rédacteur du journal catholique ultramontain L'Univers, et ami de la Comtesse)* qui demanda la permission de le lire. Permission accordée avec, dit-on, ces mots de l'auteur : " Vous vous intéressez donc à mes compositions nigaudes ? "

*[Maurice Allem dans La Vie Quotidienne sous le Second Empire (Hachette, 1948), nous apprend qu'en 1855 L'Univers avait un tirage de 3519 exemplaires, dont plus de 3000 distribués à des abonnés de province. A la même époque le plus fort tirage était celui du Siècle qui tirait à environ 44000 exemplaires]

Enthousiasmé Veuillot emporta le manuscrit chez Hachette, et c'est ainsi que l'œuvre de la Comtesse de Ségur fut publiée chez cet éditeur dans sa " Bibliothèque Rose ", collection de livres pour enfants que l'éditeur mettait en vente dans ses " bibliothèques de gare " qui existent d'ailleurs toujours sous le nom de " Point H ".

Illustration de Gustave Doré pour "Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-minon"

Les Contes sont au nombre de cinq :

· Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon

· Le Bon Petit Henri

· Histoire de la Princesse Rosette

· La Petite Souris Grise

· Ourson

 Illustration de Gustave Doré pour Histoire de la Princesse Rosette

Ourson a été traduit en anglais sous le titre " Blondie and Bear-Cub, illustré par Roland Pym. (Heinemann 1957)

La Petite Souris Grise est devenue The Little Grey Mouse (éditeur :E.J. Arnold and Son)

 

Peut-on imaginer que la Comtesse ne connaissait pas Charles Perrault ?
Voici sa statue dans le Jardin des Tuileries, tellement fréquenté par les enfants dans ses récits.

 

Retour à la liste des oeuvres

 

Faites nous part de vos critiques et suggestions :
Ecrivez à Joel Bagage