RETOUR SOMMAIRE

gribouille

La Comtesse de Segur

Publié en 1862 illustré de 72 vignettes par Horace Castelli, La Sœur de Gribouille est dédicacé à Valentine de Ségur-Lamoignon, fille d'Edgar et de Marie de Reiset.

Le titre est trompeur car le véritable héros du récit est bien Gribouille lui-même et non pas sa soeur. C'est l'histoire d'un simple d'esprit, au service de bourgeois prétentieux et ridicules servis par des domestiques malhonnêtes. Il sacrifie sa vie en se jetant devant le pistolet du voleur qui allait abattre le bon gendarme, lequel épousera la sœur de Gribouille.


Le sacrifice de Gribouille par Horace Castelli (Bibl. Rose, Hachette)

En fait "Gribouille" - surnom que l'on donne à un personnage naïf et sot - se nomme en réalité Babylas Thibaut. Au début du livre on le voit occupé à réparer son catéchisme qui est en lambeaux. Il n'y arrive pas car dès qu'il a collé une page il tire dessus pour voir si elle tient. Il met aussi trop de colle comme le frère du "Petit Chose" dans le roman de Daudet qui porte ce titre. Pendant ce temps sa mère agonise et sa soeur, Caroline, s'occupe à des travaux de couture.

Gribouille se distingue par son obéissance aux ordres reçus, mais une obéissance au pied de la lettre qui lui attire bien des déboires. sa soeur l'envoie porter une robe à Mme Delmis, la femme du maire, en lui recommandant de la remettre à sa bonne, Rose. Gribouille apporte la robe à Rose en lui disant que c'est de la part de sa soeur. Rose s'imagine qu'il s'agit d'un cadeau pour elle, revêt la robe, est surprise par Mme Delmis d'où scandale! Rose devient l'ennemie jurée de Caroline et s'efforce de la perdre dans l'esprit de Mme Delmis et des autres bourgeoises ridicules qui sont ses amies.
Une autre fois sa soeur lui commande d'aller à la rivière avec le linge sale et de l'attendre. Gribouille fait exactement cela et quand plusieurs heures plus tard elle va à la rivière, elle trouve son frère à côté du paquet de linge sale qui attend toujours sa soeur et n'a rien lavé!
Caroline devient la remplaçante de Rose chez Mme Delmis. Son frère l'accompagne et là aussi sa naïvené causera bien des déboires. Heureusement que M. Delmis protège Gribouille.

Rose a mal tourné, elle s'est associée à un criminel, un certain Michel - peut-être le même Michel qui fut le méchant domestique du Comte de Trémilly dans Pauvre Blaise? Quand le brigadier, M. Bourget, viendra arrêter Michel, ce dernier tirera un coup de pistolet en sa direction et c'est en se jetant entre l'arme et le brigadier que Gribouille mourra.

La fin ne pourrait être autre que ségurienne. M. Bourget épousera Caroline. On peut imaginer qu'ils ont été heureux. De plus, la Comtesse nous pose une énigme en nous disant que sa tombe "se trouve en Normandie à quelques lieues de Verneuil", mais sans nommer la ville. Bien des curieux ont cherché à savoir, personne, à notre connaissance n'a encore trouvé!

En 1962-1963, l'ORTF avait présenté, dans le cadre du "Théâtre de la Jeunesse", une adaptation de La Soeur de Gribouille. Cette oeuvre a été reprise octobre 2003 par la chaîne "Festival" (Câble et satellite).

 

RETOUR LISTE DES OEUVRES