Retour sommaire

page2

La Comtesse de Segur


LES ROSTOPCHINE

 
 
Sophie de Ségur ne manque jamais de signer son œuvre " Comtesse de Ségur, née Rostopchine ". C'est dire l'attachement qu'elle porte à ses origines russes.
 
Sa mère, née Catherine Protassov avait été élevée, ainsi que ses quatre sœurs, à la cour de la tsarine Catherine II par sa tante Anna Stépanovna Protassov, dame d'honneur de l'impératrice.


Fiodor et Catherine Rostopchine, parents de la Comtesse de Ségur (photo Roger Viollet)

Son père, Fiodor (ou Théodore) Vassilievitch Rostopchine (né en 1763) rencontra sa future femme quand il était gentilhomme de la Chambre au service du grand-duc héritier, le futur tsar Paul 1°.

Cinq de leurs enfants parvinrent à l'âge adulte : Serge, Nathalie, Sophie, Lise et André. Une fille, Marie, née en 1807 mourut quelques semaines plus tard. L'abbé Jourdan, confesseur de Catherine lui défendit, sous peine d'excommmunication de pleurer une enfant non baptisée!* En 1796 à la mort de Catherine II, le nouveau tsar nomma Fiodor général et aide de camp. En 1800 les Rostopchine s'installent à Voronovo dans une somptueuse demeure. C'est là qu'ils élèveront leurs enfants. A Voronovo s'affairent des centaines de domestiques dont certains ne font qu'entretenir les centaines de mètres carrés de parquets tandis que d'autres servent de messagers entre les personnes se trouvant dans les différentes pièces du château. Les écuries comptent 300 chevaux, la volière 300 oiseaux, dont des perroquets, favoris de Catherine que vers la fin de sa vie elle s'amusera à peinturlurer pour les faire admirer par visiteurs et domestiques !



Voronovo en 1882 (photo D.R.)

Devenu gouverneur de Moscou c'est Fiodor qui aurait fait incendier Moscou quand les armées de Napoléon y entrèrent (14 septembre 1812). Plus tard Fiodor s'en défendit et la question reste toujours sans réponse certaine.

Les Rostopchine, disgraciés et désavoués par le Tsar (Alexandre 1°) se retirent à Voronovo avant de se réfugier à Paris en novembre 1816.

Cliquez pour connaître l'autre face de Fiodor Rostopchine


Bibliographie :

Marthe de Hédouville : " Les Rostopchine. Une Grande famille russe au XIX° siècle " (Editions France-empire, 1984)


* Marie-Louise Audiberti : Sophie de Ségur, Née Rostopchine, l'Inoubliable Comtesse(Stock 1981)

GENEALOGIE ROSTOPCHINE

Théodore (Fiodor) Vassiliévitch Rostopchine, époux de Catherine Protassov
Cinq enfants:

Serge, ep. Marie Filippi

Nathalie, ep.

Narischkine

Sophie, ep. Eugène de Ségur

Lise (morte à 16 ans)

André, ep. Eudoxie Soushkov

- Woldemar

- une fille, Marie (morte jeune)

Gaston
Renaud
Anatole
Edgar
Nathalie
Sabine et Henriette (jumelles)

Olga

Olga
Lydie
Victor